Bilan des ateliers EGA

Etats Généraux de l’Alimentation : rapports de synthèse des 14 Ateliers

Recueil des fiches Territoires
Recueil des fiches résumées
Recueil des fiches propositions
Rapport de synthèse des 14 ateliers

Les États généraux de l’alimentation (EGA), qui se sont déroulés de début septembre à fin décembre 2017, ont permis un vaste débat entre tous les acteurs du grand système agricole et alimentaire français. Le président de la République a mis sur la table du débat deux grands objectifs : « Permettre aux agriculteurs de vivre du juste prix payé, permettre à tous dans la chaine de valeur de vivre dignement » et « Permettre à chacune et à chacun d’avoir accès à une alimentation saine, durable et sûre ». Ce débat s’est organisé autour de 14 ateliers et autant de thématiques permettant d’aborder ces deux grands questionnements sus différents angles.

Dans chaque atelier, une soixantaine de personnes représentants différentes familles d’acteurs du système agricole et alimentaire ont pu échanger des témoignages, des analyses, des positions, des propositions ou des revendications au cours de quatre ou cinq séances d’une demi-journée chacune. Au terme de ces échanges, le président de chaque atelier a présenté un rapport de synthèse. Ces rapports ont été discutés, en général lors de la dernière séance de l’atelier concerné. Ils ont été amandés par voie électronique. Ils ont été transmis aux deux coordinateurs des EGA et aux ministères tuteurs du processus. Ils présentent les éléments du contexte des sujets traités, les propositions faisant consensus et celles qui restent objets de débat ou de dissensus. Le 21 décembre, le premier ministre, le ministre de l’agriculture et de l’alimentation, la ministre de la solidarité et de la santé ont conclu la phase Atelier des EGA et ont introduit une phase de mise en œuvre des propositions. De nombreux chantiers ont été ouverts : un processus législatif devant aboutir à une loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable », 24 plans de filière, plusieurs plans thématiques – Ambition Bio, Réduction des produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques, Bioéconomie, nouveau PNNS, nouveau PNA, Commerce
équitable… Des rendez-vous de bilan des EGA ont été fixés : deux rendez-vous en 2018 (juin et décembre), puis des rendez-vous annuels jusqu’à le fin de la mandature.

La plate-forme citoyenne pour une transition agricole et alimentaire, qui regroupe 50 organisations (organisations de la société civile et organisations agricoles), a souhaité garder la mémoire des travaux des 14 ateliers. L’association RESOLIS membre de cette plate-forme, a donc entrepris une lecture systématique des 14 rapports de synthèse. De cette lecture, elle tiré trois recueils regroupant des Fiches-Résumés (Recueil 1) ; des Fiches-Propositions (Recueil 2) et des Fiches-Territoires (Recueil 3). Les recueils 1 et 2 sont organisés par ateliers. Le recueil 3 est organisé par thèmes transversaux correspondant à une entrée territoriale dominante. Ces thèmes transversaux ont été croisés avec les « compétences » des différentes familles de collectivités territoriales.

Constatant que tous les dispositifs de mise en œuvre des propositions correspondent à une « entrée filière », ou thématique, nous avons pensé qu’il était utile de proposer de regrouper les propositions à entrée « territoriale » dominante et, ainsi, d’aider les collectivités territoriales, qui ont un rôle déterminant à jouer dans une transition agricole et alimentaire, articulée avec le développement des territoires, à assumer ce rôle et, ainsi, à équilibrer l’approche filière à dominante économique.

Ces trois recueils peuvent paraître volumineux, mais ils n’impliquent pas une lecture linéaire.
Les tables matières de chacun des recueils permettent d’aller vers les résumés (recueil 1) ou vers les propositions (recueil 2) de chaque atelier ou vers les thèmes transversaux à dominante territoriale (recueil 3).

Par cette présentation( 1) , nous espérons souligner la qualité des travaux des ateliers et rappeler la légitimité « citoyenne » des propositions. Nous pensons que celles-ci constituent un socle sur lequel s’appuyer pour avancer sur la longue route des États généraux de l’alimentation.

RESOLIS, au nom de la Plate-forme citoyenne pour une transition agricole et alimentaire.

Télécharger les documents de bilan:

—–

Note :
(1) Travail réalisé pour l’essentiel par Julien Noël, docteur en géographie, Université de Nantes. Pour le recueil 3, il a pu s’appuyer sur le mémoire de Chloé Richard « L’action publique en matière d’alimentation locale », écrit sous la direction de L. Bodiguel et de N. Huten. Violette Divay (RESOLIS) a également contribué à ces documents. (retour au texte)

Partagez